Comment créer un groupe Mastermind et profiter de l’expérience et du savoir des autres

you tube screen avec flesh

Guide pratique en forme Question-Réponse

La gestion de ton entreprise est une prise de décision continue. Parfois tu peux demander des conseils aux autres ... mais dans la plupart des cas, il n’y a personne qui puisse t’aider. Ton mari et tes amis peuvent avoir les meilleures intentions, mais s’ils manquent d'expérience dans ton domaine professionnelle, leur aide reste minuscule.

Quoi faire ?

Un groupe Mastermind pourrait être une solution. Qu'est-ce que c’est et comment fonctionne-t-il ? Combien de membres devrait-il compter et où le trouver ? Combien de fois par semaine se rencontrer ? Je t’ai préparé quelques instructions spécifiques. Tu obtiens ci-dessous un modèle préparé et prêt à utiliser qui t’aidera à réaliser efficacement une réunion de groupe de Mastermind.

Partager pour déverrouiller le contenuimage/svg+xml
Débloque ce contenu exclusif en utilisant l'un des boutons de partage ci-dessous.

Comment pouvons-nous définir le groupe de codéveloppement ?

Mastermind c’est une réunion de quelques personnes - que ce soit en ligne (par exemple par Skype) ou hors ligne disons le lundi à 8h du matin. Quelques personnes, (généralement de trois à huit maximal) se rencontrent. La réunion ne devrait pas durer plus d'une heure. Au cours de cette réunion, on pourrait discuter des défis auxquels on est confrontés tous les jours : le premier membre du groupe peut avoir des problèmes personnels, une autre - de commercialisation, une troisième voudrait quitter son emploi actuel, mais ne sait pas comment le faire, etc.

C’est le groupe Mastermind qui aide à trouver la solution à ces problèmes parce que nous profitons de l'expérience de quelqu'un d'autre.

Ce qui est intéressant c’est que nos entreprises et domaines de travail peuvent varier considérablement - de mon expérience c’est encore mieux. Si dans le groupe il y a, par exemple un dentiste avec son offre pour les particuliers, il peut apprendre de programmeur comment mettre son entreprise sur l’échelle, parce que le programmeur explique comment il a vendu son application qui coûte 9 € et qui a déjà été vendu en 4.000 exemplaires.

Il existe encore un autre avantage de ces rencontres : notre engagement à quelque chose devant un public concret ce qui est beaucoup plus fort qu’une simple résolution faite devant un miroir. Si les autres tiennent leurs engagements une personne qui ne le fait pas se sent mal à l’aise.

Le Marstermind groupe vérifie et veille à ce que je me développe.

Bien évidemment nous ne tirons pas de conséquences si un engagement n’est pas réalisé. Si quelqu’un ne tient pas ses promesses le reste du groupe n’y peut rien. Pourtant les progrès chez les autres et le respect des engagements mobilise beaucoup.

Bien sûr, nous pouvons dire que sans aucune comparaison nous ne savons pas comment nous pourrions atteindre si ces réunions n’avaient pas lieu. Néanmoins, sans aucun doute elles me motivent.

Ce qui est recherché quand nous créons notre propre entreprise, c'est pouvoir travailler quand et où nous voulons, ne pas avoir de patron au-dessus. En fait, cela est devenu une vraie malédiction. Il s’avère que la liberté ne suffit pas, parce que si nous commençons à travailler à dix heures et pas à neuf heures du matin, alors rien ne se passera. Si nous devons appeler quelqu'un aujourd’hui, mais on ne le fait pas, alors rien ne se passera.

Si tu décales la publication de ton podcast du mardi au jeudi, rien ne se passera ! Si cela se produisait dans une société, tu aurais été demandé une explication.

En tous cas, la liberté qui vient avec ta propre entreprise, fait travailler les entrepreneurs parfois à contrecœur. Je pense que le mastermind provoque que nous donnons plus de nous-mêmes.

Mastermind mobilise et fait que nous donnons plus de nous-mêmes. Click To Tweet

Comment déterminer l'objet de travail dans le Mastermind ? Est-ce que tout le monde a un but séparé ou, au contraire il y a le même but pour le groupe entier ?

Le cible du groupe est mieux adapté à Mastermind en tant qu’une forme de développement dans le même domaine, même si les participants sont à différents stades/niveaux des compétences.

Les objectifs individuels sont mis en œuvre, si chacun possède sa propre entreprise.

Tu te demandes parfois comment atteindre tel ou tel objectif, parce que tu te sens coincée, tu as un problème. Et puis, pendant une session de Mastermind, une personne te pose une question : « Écoute, Anne, pourquoi tu n’as pas réagi différemment, par exemple… ? ». Et le problème est résolu en 10 secondes ! Tout le monde a une expérience différente, une autre histoire, et les problèmes auxquels nous faisons face et qui pour  nous semblent difficiles, pour un autre membre de Mastermind, au contraire, sont faciles à résoudre. Nous obtenons donc une solution sur un plateau d’argent.

C'est exactement la beauté de Mastermind !

Nos problèmes pour les autres peuvent être simples et nous allons recevoir les solutions prêtes à utiliser ! Click To Tweet

Parfois, nous sommes trop proches de nos propres affaires, nous pouvons voir les détails, et parfois il faut regarder de loin et prendre de la distance avec sa propre entreprise. Souvent nous connaissons une solution simple, mais elle ne nous vient pas à l'esprit, parce que nous nous concentrons trop sur les détails.

Quels sont les sujets de ces réunions - développement personnel, affaires ?

Tout, en fonction des décisions prises au début.

Comment se rendre à des groupes précieux, valables ? Et la question inverse, comment trouver une personne précieuse, qui pourrait rejoindre un groupe existant ?

Permets-moi de commencer par la première question. Le problème est que, avec une création de groupe, ce dernier devient automatiquement hermétiquement fermé. Quand il est complet, il serait difficile d’ajouter une personne de l'extérieur. La sélection faite par une personne dédiée, selon les mêmes critères spécifiés semble être une solution. En même temps, si les gens viennent de différents secteurs d'activité leur expérience devrait être quand même similaire. Puisque si un CEO d'une entreprise de plusieurs millions d’euros rencontre une personne qui vient de commencer à développer son entreprise, ils ne peuvent pas trouver un langage commun.

Le débutant profitera plus mais il y a un risque qu'elle n’apportera pas beaucoup au groupe. Bien sûr ce n’est pas toujours le cas, parce que les grandes entreprises sont assez rigides et une personne avec un esprit frais peut également disposer de nombreuses idées intéressantes. Pourtant les personnes choisies devraient être à un stade de développement similaire.

Quel est l'ordre du jour de la réunion ?

Tout d'abord, il est bien d'avoir une minute de silence – je vous expliquerai un peu plus tard pourquoi et de quoi il s’agit.

Ensuite chacun a deux minutes pour parler de ses réussites de la semaine dernière. Les deux prochaines minutes pour chacun à présenter ses obligations de dernière réunion. Et les deux minutes dernières sont consacrées à « ma question pour le groupe pour d'aujourd'hui. »

Chaque participant possède donc au total de six minutes – il faut vraiment veiller à ne pas dépasser ces six minutes précieuses. Il est bien de désigner, dans chaque groupe, une personne – un chronométreur qui regarde le temps. Cet ordre bien défini permet d’éviter les discours trop longs où les autres participants s’ennuient. En conséquence, une heure est suffisante pour quatre personnes. Il s’agit en grande partie d’une question de discipline.

Quels devraient être les critères de sélection des participants ?

Des participants peuvent venir de différents domaines, mais comme nous l’avons déjà mentionné, il est recommandé qu’ils soient au même niveau de développement de leurs entreprises.

Evidemment il existe d’autres critères tels que l'âge, le sexe, les traits de personnalité.

L'âge et le sexe ne sont guère pris en compte. Une personne jeune pourrait développer son entreprise à une grande échelle tandis qu’une personne à l'âge de 40 peut y avoir des difficultés. L’accent devrait être mis sur les expériences similaires des participants, alors que leurs domaines d’activité peuvent se différencier.

En ce qui concerne les traits de personnalité, d'abord il est important de vouloir participer à un tel groupe de co-développement. Si quelqu'un ne souhaite ni obtenir de l'aide ni aider les autres, ces réunions n’ont pas de sens. Si quelqu’un prétend tout savoir, qu’il peut tout apprendre tout seul, alors bien sûr il peut procéder comme ça, mais apprendre de vos erreurs est terriblement cher. Tout d'abord, il vous faut un temps très long, et puis il vous faut du financement. Et pourtant, il suffit souvent de lire un bon livre ou tout simplement demander des conseils sur Mastermind pour éviter les erreurs.

Peut-on accueillir dans un groupe mastermind quelqu’un qui veut juste essayer, bien qu'il ne soit pas convaincu s’il se retrouve dans un groupe de ce type ?

Oui, s’il y a de la place. Si quelqu'un d'autre décide de ne plus pouvoir y participer (p.ex. faute de temps, autres priorités) une nouvelle personne peut rejoindre le groupe. Chaque personne peut être invitée à une réunion pour vérifier la possibilité de travailler ensemble.

D'autre part, tu peux également inviter à un groupe de travail une personne qui veut créer un nouveau groupe déjà existant et lui montrer à quoi cela ressemble de l'intérieur. Elle peut prendre des notes, voir ce qui lui plaît et puis monter son propre groupe.

Et qu’est-ce qui se passe si dans le groupe il y a une personne qui ne rentre pas dans l’ambiance, qui apporte peu au développement commun, ne propose rien de spécial, qui est passif ?

Dans une telle situation, il faut tout simplement la remercie de sa participation. Dire que malheureusement cette fois-là, dans les circonstances actuelles, nous n'avons pas réussi ensemble. Ce message est au niveau fonctionnel, professionnel. Il n'y a rien de personnel.

C’est une bonne idée de déterminer la durée de l’existence de Mastermind. Par exemple dire ouvertement qu’après trois mois travail, le groupe décidera si les rendez-vous seront continués et de quelle façon.

Dans tous les cas, pour créer un groupe Mastermind il est bien d’appliquer une approche similaire à celle pendant le fait d’embaucher un salarié - accorder une période d’essai et puis voir les résultats. Si ces derniers ne sont pas satisfaisants, il faut le dire ouvertement : « Écoutez, je pense nous devons continuer à chercher encore plus loin. »

Mastermind est comme un nouvel employé - vous lui accordez une période d'essai et vous vérifiez les résultats. Click To Tweet

Je pense aussi que pour éviter des situations pareilles, il est bien de ne pas construire ce groupe avec des étrangers, des inconnus mais plutôt former un groupe de gens qui se connaissent, qui ont une base commune, même s’il s’agit seulement des médias sociaux.

En voyant la manière de s'exprimer, de commenter sur Facebook, nous sommes capables de constater si le style de quelqu’un nous convient ou non. Il est ensuite plus facile de choisir un groupe de codéveloppement.

À quelle fréquence organisez-vous des rendez-vous ? Obligatoirement une fois par semaine, à quel moment de la journée ?

Les meilleurs résultats sont obtenus, si on se réunit une fois par semaine, mais il y a des groupes, par exemple dans le secteur d’immobilier ou consacré aux investissements, qui se réunissent une fois par mois, et cela leur suffit. Il se peut que les réunions chaque deux semaines ou encore moins fréquents sont tout aussi efficaces. Mieux moins que trop. Il est préférable de ne pas franchir la frontière dans l'autre sens. Pourtant, il y a Facebook, Messenger, téléphone, chaque fois quand nous avons besoin de contacter quelqu’un du groupe nous pouvons le faire facilement. Une semaine est un temps suffisant pour remplir les obligations et résoudre le problème, que nous avons touché pendant le dernier rendez-vous Mastermind.

Quant au moment de la journée, selon le principe du Miracle Matin, il est bien de fixer la réunion le matin. Chaque membre de groupe de codéveloppement commence une nouvelle journée et elle est motivée pour sortir du lit pour Mastermind, et c’est aussi un excellent début de la journée. Après avoir terminé ce rendez-vous quoi qu'il arrive pendant la journée rien ne peut me la gâcher, parce qu'elle a déjà bien commencé.

La raison est très simple. Il en est le même avec la gymnastique. Si nous organisons une séance le soir, il est beaucoup plus probable que quelque chose d’imprévu arrive pendant la journée qui nous empêche d’y participer.

Si le rendez-vous est organisé le matin, après tout peut arriver. J’applique la même approche pour les séances de la gymnastique - il vaut la peine d’y consacrer au moins 15 minutes le matin, parce que le soir il y a des millions d’autres choses qui nous occupent.

Quels sont les outils en ligne nécessaires pour un rendez-vous mastermind ?

Le plus simple outil est la feuille de calcul Google, parce que chaque participant y a l’accès en temps réel. Il est également bien d'avoir un Skype pour se voir ou au moins pour s’entendre.  L'ordre du jour de la réunion se trouve dans la feuille de calcul.

Quel est le calendrier des réunions ?

Il est bon de commencer par une minute de silence parce que comme tous les entrepreneurs, nous sommes très occupées. Nous avons des pensées de course dans la tête, en pensant toujours à quelque chose, alors qu’il nous manque parfois un moment de pause. Parfois pendant cette minute, la tentation de sauter de l'écran Skype sur Facebook est énorme. Dans ce cas, il suffit de dire que cette minute représente quelque chose de sacré. En outre, une telle approche d’une minute nous apprend aussi : « Hey Girl, arrête-toi un instant. » Dans le monde des affaires, où il y a un million de choses à faire, cette minute du calme est un moment de vrai repos, de silence complet quand personne ne se prépare de café, ne bois d'eau, le paix complet règne. Je pense qu’elle nous permet de nous calmer avant la réunion et d’y apporter la bonne énergie.

Ensuite, suit un tour de louange :  chaque personne dit ce qui lui est arrivé de bien pendant la semaine dernière. Il ne s’agit pas seulement ici des succès du monde professionnel mais également ceux de la vie privée.

Ce sont souvent les choses que nous n’avons pas prévues nous-mêmes. Pas celles que nous avons noté dans notre feuille, mais par exemple, que nous avons passé un week-end phénoménal avec notre famille, que nous avons été en voyage, qu’il a fait un temps magnifique et que nous nous sommes superbement bien reposés. Et c'est très bien car cela s’oppose au phénomène de ce qu'on appelle la solitude d’entrepreneur.  Être « connu » avec 10, 20 ou 50 mille followers sur Facebook n’est pas tout. L’entrepreneur reste souvent toute seul avec ses problèmes – son mari a ses propres dépenses, les salariés s’attendent à être payés à temps, l'IRS et la sécurité sociale le suivent. En conséquence, souvent il fait contre mauvaise fortune bon cœur en se sentant mal. Certaines personnes n'aiment pas se vanter ouvertement sur le mur de Facebook. Ce n’est pas tout le monde a une communauté qui accueille les nouvelles du succès avec enthousiasme. C’est exactement à quoi sert le tour de table de Mastermind qui est une bonne occasion de faire l'éloge, de pouvoir nous vanter de notre succès devant les autres. Tout à coup, nous nous rendons compte qu’il y a enfin quelqu'un qui nous comprend et nous remonte le moral ! Et c’est merveilleux.

Il est également important de se rendre compte de ces succès car pendant la course au quotidien où le temps passe vite, ces petites réalisations superbes peuvent facilement nous échapper. Et ce qui est extrêmement important c’est se tenir à des impressions positives, à des sensations, à des sentiments. Il ne faut absolument pas négliger leur existence.

Dans le tourbillon des tâches quotidiennes nous ne remarquons souvent pas toutes les bonnes choses qui nous arrivent.

Un autre point dans bonne structure de Mastermind est un règlement des obligations de la semaine précédente - nous présentons simplement à quoi nous nous sommes engagés durant le rendez-vous précédent de codéveloppement.

Et le dernier point est la « question au groupe. » Ce qui est signifiant : ces trois éléments se succèdent. La personne parle à la fois de ses succès, de la réalisation des engagements et elle pose au groupe sa question.

Cette question est un peu suspendue dans l'air, parce que d'autres membres du groupe ne répondent pas tout de suite, nous passons à la personne suivante.

Quand quelqu'un pose une question, on peut prendre des notes pour ne pas oublier. Toutes les présentations faites, il est temps pour un moment de réflexion et tout le monde écrit des réponses sous la forme des mots-clés dans la feuille Google dans des rubriques correspondant à des questions. Ce qui est important c’est que chacun répond à chacun. Personne n'est omis.

La feuille est faite pour que les réponses se croisent, donc vous pouvez voir où la personne A répond à une personne B, etc. Il suffit d'entrer un mot clé puis, nous les développons pendant la conversation.

Pour répondre nous prenons à nouveau l'ordre suivant : la personne B, C, D et E répondent à la question du participant A. Puis nous nous concentrons à des questions du participant B et ainsi de suite. Parfois il faut clarifier la question, ajouter un contexte supplémentaire, mais tout est limité dans le temps pour que la réunion ne dure pas plus d’une heure. En bas de la feuille il y a un endroit pour les notes quand les autres répondent à la question. Et à la fin, il y a un tour des engagements. Nous nous disons donc ce que nous voulons faire pendant la semaine à venir.

Il est bien quand ces engagements concernent des questions posées juste avant.

Cela nous permet de garder la direction une fois choisie et il est toujours plus simple de s’occuper de quelque chose qui nous fascine actuellement.

Je pense qu'il est bien d’ajouter à cette liste d’engagements ce que nous appelons « une grenouille ». « Une grenouille » c’est quelque chose que nous devrions faire mais nous avons du mal à nous y mettre. Si nous l’ajoutons à des engagements, nous aurons une plus grande motivation à commencer, parce qu’une semaine plus tard, nous devons présenter des résultats obtenus.

À la fin de la réunion nous pouvons ajouter encore une phrase : « Je vous remercie de la réunion d'aujourd'hui. Ce sont mes engagements pour la semaine prochaine et, bien sûr, je m'engage à maintenir la confidentialité ».

J'ai peur de partager ouvertement mes plans pour l'entreprise ? Est-ce qu’il t’est arrivé, que quelque chose de confidentiel a été rendu publique ?

Le principe non écrit de chaque Mastermind est l'engagement de préserver la confidentialité des informations que nous nous passons.

Nous construisons des relations les uns avec les autres – c’est l’avantage de notre groupe. Nous pouvons discuter des sujets qui ne sont pas présentés sur la page FB ou blog, c’est une grande valeur. Et plus nous nous ouvrons, les autres s’ouvriront plus facilement. Seulement un tel groupe peut exister.

En conséquence, nous créons des relations exceptionnelles et nous nous disons des choses que nous ne révélons même pas à notre famille, à nos proches parce qu'ils ne peuvent pas nous comprendre. Et c’est merveilleux ! Après les rendez-vous Mastermind les amitiés naissent et existent encore longtemps pendant des années.

Où est la limite - et si elle existe - quand il s’agit du soutien, et quand quelqu'un m’utilise ?

En effet, le risque d'être plutôt le donateur que le destinataire existe. Si depuis longtemps quelqu'un est principalement destinataire, les autres peuvent avoir l’impression que ce membre du groupe prenne beaucoup, en ajoutant peu.

Je pense que de telles situations sont immédiatement perceptibles. La formule de Mastermind telle qu’elle est, ne permet pas l’existence d’une telle situation, car tout le monde doit donner des réponses à d'autres membres du groupe. Chaque destinataire est le donneur et le preneur. Il me semble qu'un tel phénomène, le déséquilibre se produit souvent dans les relations individuelles.

Comment garder la motivation des participants pendant une période si longue ?

Tu dois établir des règles claires. Mastermind peut se dissoudre simplement par l'irrégularité des réunions. Quelqu'un est allé en vacances, et quelqu'un d'autre est revenu, quelqu'un a changé des heures de travail, quelqu'un d'autre a dû se déplacer. Il était difficile pour nous de nous mettre d’accord et il est inutile de nous rencontrer qu’en seulement deux personnes. Le fait que ce projet est temporaire aide aussi.

Il serait bien par exemple de créer Mastermind pour trois mois. Si ça marche, s’il y a une bonne énergie et équipe s’entend bien, nous pouvons continuer les rendez-vous pendant une période supplémentaire.

Nous devons aussi avoir un plan concret. Quand les vacances s’approchent, nous devons dire : « Écoutez, les voyages commencent. Fixons donc la date de notre première réunion après les vacances. » Cela doit être planifié à l'avance, parce que dans le cas contraire, il est facile de perdre la discipline.

Qu’est qui se passe si quelqu'un est souvent absent ?

Si quelqu'un vient toutes les deux semaines, par son comportement il montre que ces rendez-vous ne sont pas indispensables dans sa vie. Encore un autre argument pour fixer les périodes cycliques de trois mois.

Est-ce qu’'il y a donc des signes que le groupe a épuisé son potentiel, que les membres Mastermind se connaissent déjà si bien que tout le monde sait ce que les autres veulent dire ?

Il me semble qu’il existe deux signes de ce type. Premièrement, une aversion pour les réunions. Si nous perdons l'enthousiasme pour Mastermind, c’est déjà un signal clair. Le deuxième signal c’est l'apparition de questions banales, par exemple : « Ecoutez, je ne sais pas comment me motiver à travailler » ou « Comment gérer mon temps ? ».

Voilà ce qui arrive quand nous inventons nos questions au dernier moment, quand nous ne nous préparons plus pour les réunions

Si nous ne sommes pas préparés nous ferions mieux d’admettre que nous étions surchargés et qu'il nous a manqué le temps pour nous préparer – mais dans ce cas nous pouvons quand même aider un autre participant en répondant à ses questions.

La vérité est telle que le Mastermind pourrait être comme l'eau – nous en buvons pendant toute notre vie et cela ne nous ennuie pas. Il en est de même avec ce groupe de co-développement.

A la fin ; le conseil à tous ceux qui veulent profiter du potentiel des groupes Mastermind.

Ce conseil est simple et évident : encourager à participer au Mastermind !

Je te souhaite la création des groupes Mastermind parce qu'ils cachent d’un potentiel vraiment super. Ça vaut vraiment la peine, peu importe si tu commences ta propre entreprise ou si tu l’as déjà développée il y a longtemps.

Et d'ailleurs – nous ne l’avons pas encore dit – le groupe Mastermind ce ne sont pas seulement des réunions où nous nous réconfortons en disant que tout va bien. Quand il le faut nous savons secouer et dire la vérité : « Non, mon vieux, n’y touche pas parce que cela n'a aucun sens ". Cela peut sembler brutal, et parfois peut faire mal, mais cela permet d’éviter des erreurs et a une valeur incroyable – nous devons être ouverts à ce type des situations, ça aussi fait partie de Mastermind.

Obtens un modèle prêt qui t’aidera à réaliser efficacement une réunion de groupe Mastermind.

Partager pour déverrouiller le contenuimage/svg+xml
Débloque ce contenu exclusif en utilisant l'un des boutons de partage ci-dessous.

Tu as eu envie de créer ton propre Mastermind ? Tu es à la recherche des bénévoles pour le groupe ? J'ai donc une proposition pour toi : sur le groupe FB SMARTER, décris brièvement ce que tu fais, quels sont tes engagements et transmets ton adresse e-mail. Ecris par exemple : « Salut, je suis Frédérique. Je lance un salon de coiffure, et je dois accomplir tels et tels défis », et je suis sûre que parmi toutes les personnes qui laissent des commentaires nous pouvons construire de nouveaux groupes !

Je croise les doigts !

1 commentaire sur “Comment créer un groupe Mastermind et profiter de l’expérience et du savoir des autres

Les commentaires sont fermés.